close

Les sentiers de la mémoire et du futur - Clos Bagattelle Clos Bagatelle



Catégorie La dimension environnementale

Catégorie La dimension sociale

. Les Vignes de mon enfance
Mes souvenirs d’enfance oscillent entre 2 figures fortes de notre famille.
Un grand-père paternel intuitif, patient, attentif qui savait apprivoiser les plantes, les animaux, les enfants.
Ses mains magiques savaient bouturer, marcotter, greffer. Une graine, un peu de terre, de l’eau : tout poussait avec lui !
Il connaissait toutes les plantes de nos garrigues, celles qui se mangent et les autres. Il avait l’intuition d’une vigne, savait tirer le meilleur du sol, du vent, du soleil.
Le développement durable, il ne savait pas ce que c’était mais faire durer, oui.
Il réfléchissait longuement avant de planter une vigne. Elle devait durer au moins deux générations, deux vies.
Il m’a appris le mot autarcie qui pour lui avait la même valeur qu’autonome et responsable.
Pour lui, l’homme le plus riche est celui qui possède un lopin de terre, un peu d’eau et du courage : Il mangera toujours à sa faim.

Autre génération, autre personnage : Mon Père.
Années 70 : Le Languedoc était en plein bouleversement, notre domaine aussi.
Passage du cheval au premier tracteur.
Ce petit tracteur rouge tout rond sur lequel nous étions juchés pendant les vendanges, tous fiers !
Mes parents arrachent les parcelles d’aramons, terret bourret pour planter de jolis cinsault, des grenaches joufflus ou les premières syrahs.
Le Languedoc tâtonne, se cherche, tiraillé entre le productivisme et la reconnaissance qualitative. Les traitements sont bouillie bordelaise et soufre poudre car le vigneron est pauvre et les produits plus sophistiqués sont chers !

. Et moi, et moi, émoi…

Les années 90 sont là, le Languedoc à 2 vitesses est bien ancré :
- D’un côté produire en utilisant tous les moyens techniques pour contrer la mondialisation du vin,
- Et de l’autre trouver un rythme de vie, faire connaître son coin de paradis.

Les efforts de nos parents commencent à porter leurs fruits. Les clichés commencent à tomber, notre région semble un Eldorado pour les néo-vignerons.
Une belle entente familiale, fraternelle, une envie de dépasser les générations précédentes, de se dépasser, croire en sa région, en son coin de terre, en ses valeurs, voila ce qui a motivé notre vie au Clos. Plus important encore, se remettre en question tout le temps.







Années 2000,2010, bientôt 2020 : le monde change, la machine s’emballe. La fin du monde est programmée !
Le monde agricole est pointé du doigt. Pourquoi nous ?
Nous sommes détenteurs de la terre même si nous ne sentons pas propriétaires : « La terre ne nous appartient pas, nous l’empruntons à nos enfants ».
Montrons l’exemple, soyons courageux : la terre doit vivre et nourrir durablement.
Souvenons-nous des anciens, de nos grands-pères.
Aidons-nous des scientifiques, des techniciens qui ont fait des avancées extraordinaires.
Le monde est en marche, nous pouvons montrer la voie et reprendre notre place : celle de l’excellence ; de l’exemple.
Il y a plusieurs chemins, plusieurs solutions : A nous d’avancer, de pérenniser.
Nous sommes à la croisée des chemins en ayant pour socle la sagesse de nos anciens et pour aide, les connaissances techniques. Ne renions ni l’un ni l’autre et allons vers notre objectif : Rendre la terre à son état initial et faire pousser le plus proprement possible. Pour cela, nous préservons la biodiversité entourant nos parcelles depuis plus de 20 ans, notre domaine va obtenir le certificat Haute Valeur Environnementale (HVE).


. Mon domaine dans 20 ans.

« On ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes ».
Nous avons un devoir de mémoire et de transmission auprès de nos enfants. Ils doivent connaître le travail réalisé au fil des générations et se fixer un but dans leur vie : Des racines pour savoir d’où l’on vient et des ailes pour s’envoler vers l’avenir.
Mon but est de transmettre cette passion dévorante, cette exaltation qu’est la création d’une vigne, d’un vin, d’un domaine. C’est aussi avoir un devoir de respect des autres, de la terre.
« Donnes à ceux que tu aimes des ailes pour voler, des racines pour revenir et des raisons de rester. » Dalaï Lama.



Coordonnées

Clos Bagatelle
route de saint pons
34360 Saint Chinian

GPS : 43.421846000000,2.938317000000

Mots clés


Pour en savoir plus
Site internet www.closbagatelle.com
Facebook fr-fr.facebook.com
info