close

La Baronne, un grand domaine de 110 ha engagé en bio et en biodynamie Château la Baronne



Catégorie La dimension environnementale

Catégorie La dimension sociale

Catégorie La dimension économique

Anne Lignières et son mari gèrent au total 110 ha de vigne dont 90 ha au château la Baronne situé au pied de la montagne d'Alaric dans les Corbières, en bio et en biodynamie. “On a une grande superficie de vigne, mais on peut le faire !”, pose la vigneronne. Voici pourquoi et comment ils ont choisi l’agriculture biologique et biodynamique.

Le bio, une longue histoire de conviction et une demande des marchés.
Dans la famille Lignières, nombreux sont les femmes et les hommes à avoir fait des études de médecine ou de pharmacie. Pour eux, il n’était tout simplement pas imaginable d'utiliser de produits chimiques. Pour protéger le personnel et l’environnement. “Dans les années cinquante, ils faisaient du bio empirique”, raconte Anne Lignières. Avec son mari, depuis près de 30 ans, ils travaillent avec la même philosophie. Pour répondre au besoin de reconnaissances officielles de la part de leurs importateurs Allemands et Suisses, entre autres, ils ont dû passer le cap de la certification. Ils apposent le logo "A.B" depuis 2010 et “Demeter” depuis 2014. Le bio est leur minimum syndical. La biodynamie apporte de meilleures solutions pour l’équilibre de la plante. Pour Anne, tout cartésiens qu’elle et son mari, soient : “on ne peut nier les effets. C’est important de faire savoir que les préparations comme celles à base de plantes et de minéraux et surtout les rythmes cosmiques ont des effets bénéfiques”. Et elle ajoute: “on n'est pas des hurluberlus”.

Delinat, le cahier des charges engagé d’un acheteur Suisse
Un de leur client Suisse a créé sa propre certification : Delinat. Il demande notamment à ses producteurs de s’engager dans la biodiversité, de réduire les doses de soufre non contraint, de respecter le personnel et de faire des économies d'énergie. Ils ont ainsi installé 240 m2 de panneaux solaires pour compenser l’énergie qu’ils utilisent.

Acteurs de la biodiversité
Les anciens plantaient de grandes superficies de vigne; plus pratiques à cultiver, mais défavorables à la biodiversité. Alors, pour attirer la faune et la flore, les vignerons réintroduisent depuis plus de 10 ans, au cœur des parcelles, des arbres, des haies et construisent des murs en pierre. Et ils ne replantent pas systématiquement pour laisser la nature se réinstaller. 250 nichoirs, habités à plus de 80%, accueillent entre autres des mésanges et des chouettes. Ils travaillent actuellement avec l’association “Aude nature”, pour recenser toutes les espèces. Elle les conseille aussi pour les plantations. Ils ont recréé également deux zones humides sur 50 m2 et en 2017 et en 2018 grenouilles, hérons, canards, et batraciens divers, ont colonisé spontanément ces zones temporaires.

Anne Lignières en est convaincue : tout le monde peut s'engager, même avec une grande surface de vigne. Il faut juste avoir confiance et trouver les bons guides, qu’ils soient écrits ou humains. Mais il faut y aller !



Coordonnées

Château la Baronne
21 rue Jean Jaurès
11700 Moux

GPS : 43.182009600000,2.649177700000

Mots clés

biodiversité zones humides


Pour en savoir plus
Site internet www.chateaulabaronne.com
Facebook www.facebook.com
info